logo-mini

PER BARCLAY « CHAMBRES D’HUILE »

Du 08 mars au 1er juin 2008

Cette seconde exposition personnelle consacrée par le CCC à Per Barclay se concentre sur un angle particulier de son travail : les photographies d’espaces aux « sols liquides ». Depuis la fin des années 80, l’artiste confronte régulièrement à de nouveaux lieux le même procédé d’installation éphémère, destiné uniquement à la prise de vue : le sol d’espaces clos est recouvert d’huile noire, d’eau, de vin ou de sang. Ils deviennent des surfaces réfléchissantes qui redoublent l’image du lieu tout en l’ouvrant à la profondeur vertigineuse d’un ailleurs virtuel.

Per Barclay présente ici une installation in situ recourant à ce dispositif principalement destiné à la photographie. L’espace du White Cube devient pour la durée de l’exposition un abyssal trou noir. L’exposition regroupe un ensemble d’une quinzaine de grandes photographies, depuis la première réalisée en 1989 jusqu’aux plus récentes réalisées à Chinon à l’invitation du CCC (2006) et à la Fondation Merz (2007).

Per Barclay recourt de façon récurrente à des matériaux liquides, qu’il met parfois en mouvement dans certaines de ses installations ou sculptures. Dans les photographies de « sols liquides », le liquide recouvrant le sol produit un sentiment étrange. Il crée une tension entre la contemplation esthétique d’un reflet parfait et la sensation d’anxiété face à l’envahissement d’un lieu par un corps vivant et inerte.

En recouvrant les sols de lieux aux styles et fonctions différentes, neutres ou très fortement identifiables (palais baroque, cabane de pêcheurs, salle des coffres d’une banque ou galerie d’art), le liquide et particulièrement l’huile noire créent une surface miroir. Elle révèle ce que le regard ne peut percevoir de ces espaces devenus impraticables et infranchissables. Dans ce travail, Per Barclay fait basculer les repères spatiaux et sensoriels. Créant un double virtuel du lieu, ses reflets noirs génèrent aussi du vide. Ils creusent l’espace réel d’un autre espace en négatif, un espace fictif.

Cette exposition est organisée en collaboration avec la Fondation Merz de Turin.
Elle bénéficie du soutien de l’Ambassade Royale de Norvège.