logo-mini

MALACHI FARRELL « P5 »

Du 30 juin au 28 octobre 2007

Pour son exposition au CCC, Malachi Farrell a choisi d’aborder le thème de la guerre, qui concentre plusieurs de ses préoccupations sur la brutalité de notre monde et des règles qui le régissent. Un thème qui trouve un écho tristement actuel dans la situation militaire américaine en Irak.

L’exposition réunit trois œuvres, dont deux sont produites pour l’occasion. Elles nous entraînent dans l’évocation de trois moments symboliques du processus guerrier où l’expérience individuelle du soldat se superpose à l’histoire collective : le recrutement (« Recruiting Station », 2007), l’entraînement militaire (« P5 », 2007) et la commémoration des soldats tombés au combat (« What’s next », créée en 2002 et remaniée pour l’occasion). Malachi Farrell livre un parcours qui en dit long sur le paradoxe de cette violence domestiquée, prise en charge par le système politique, organisée par une société qui pleure ses morts tout en provoquant leur tragique destinée.

Produite par le CCC, l’œuvre « Recruiting Station (the def song) » (2007), est au cœur du dispositif. Reproduisant avec réalisme un centre de recrutement de l’armée échoué sur la plage de Coney Island à New York, elle nous entraîne dans une ballade mélancolique. Des rangers surmontées de coiffes militaires sont perchées sur le toit de cette cabane, tels des oiseaux de mauvaise augure planant comme la mauvaise conscience de la guerre. Ils se livrent à un show chorégraphié sur une musique de Doctor L.

Parallèlement, une série de dessins nous invite à intégrer l’univers et l’imaginaire de l’artiste. Elle forme un carnet de voyage de son expérience américaine, où se lisent des impressions et une lecture inquiète du fonctionnement et des obsessions de ce pays : le terrorisme, le Ku Klux Klan ou l’omniprésence des armes à feu.

Remerciements : Jet Lag K

(Extrait du communiqué de presse – 2007)