logo-mini

ISABELLE LÉVÉNEZ « NOLI ME TANGERE »

Du 29 janvier au 07 mai 2006

Isabelle Lévénez présente pour la première fois au CCC l’installation vidéo « Noli me tangere ». Des images fantômes évoluent sur les murs, adhérant comme des secondes peaux à l’espace de leur apparition. Images flottantes, en lévitation ou agrippées à la paroi du mur, elles se dédoublent par l’effet du miroir qui les surplombe, décuplant une irréalité qui devient plus profonde et vertigineuse.

« Noli me tangere » se réfère à une scène religieuse largement représentée dans l’histoire de la peinture : elle représente la parole du Christ adressée à Marie-Madeleine lorsqu’il lui apparaît après la Résurrection. L’historien d’art Daniel Arasse* a souligné l’ambiguïté de cette phrase. « Ne me touche pas » peut s’entendre comme une interdiction liée à la tentation charnelle (« Ne me tente pas »), mais aussi comme l’affirmation par le Christ de son statut de représentation dénuée de sa corporéité (« Ne me touche pas car je suis une image »).

L’œuvre présentée par Isabelle Lévénez joue de cette dualité entre la séduction, la sensualité que recèlent les mouvements et les postures, et leur statut troublant d’images fantôme irréelles et fragiles.

Cette œuvre fait écho à une autre pièce de l’artiste jouant de la perte de repères, spatiaux et identitaires. Dans « Marie » (2004), l’artiste, les yeux bandés, crie ce prénom avec une frénésie de plus en plus angoissante. Sa panique gagne progressivement le spectateur, désorienté par le basculement de l’image et la perte de repères spatiaux, mais aussi par l’identité multiple de cette « Marie » : est-ce son prénom, celui de la Vierge ou celui d’une personne qu’elle appelle ?…

(Extrait du communiqué de presse – 2006)