logo-mini

CHEN ZHEN « RÉSIDENCE – RÉSONANCE – RÉSISTANCE »

Du 15 juin au 10 novembre 2002

Ce projet d’exposition avait été spécialement pensé par Chen Zhen pour le CCC peu avant sa disparition en 2000. Il avait souhaité expérimenter un nouveau type de dialogue entre des œuvres réalisées de 1997 à 2000 dans différentes parties du monde. L’artiste souhaitait les intégrer dans un contexte architectural, culturel et social différent de celui qui présida à leur création.

Pour l’exposition, les cinq salles du CCC redéfinissent l’esprit de ces cinq continents. Dans ces nouveaux rapprochements, elles tissent un réseau de sens, s’apportant mutuellement différents points de vue : chaque œuvre devient un contexte nouveau pour les autres.

À l’exception de « Double Table – Côte à Côte », conçue pour la Biennale de Lyon en 1997, l’exposition réunit des œuvres qui n’ont jamais été montrées en Europe. Ainsi « Prayer Wheel – Money Makes The Mare Go » (1997) installation réalisée pour P.S.1 à New York, engage le spectateur dans une expérience de méditation bouddhiste transgressée par les valeurs d’une société qui fait de l’argent sa seule religion. « Beyond the Vulnerability » (2000), est une œuvre sur l’habitat pensée et réalisée sur le mode d’un « bureau d’urbanisme » avec des enfants de Salvador de Bahia. « Couldn’t bananas be black ? – Human tower », pose la question du racisme chinois envers les noirs. Enfin, « Social Investigation – Shanghai #1 », (série de photographies et documents présentée en 1997 dans l’exposition Cities on the Move), est une analyse sociale et urbanistique de la ville natale de l’artiste : un Shanghai en pleine mutation.